Expression FO

La vie économique
de l'entreprise

Vos droits chez Renault

Sites locaux

FO dans les Filiales
du groupe Renault

Publications

Votre position sur le site : Accueil / Vos droits chez Renault / Parcours professionnel

Parcours professionnel

PROFESSIONNALISATION ET CARRIERE DES OPERATEURS DE FABRICATION DE L'INEXISTANT A L'EXISTANT

Trois signatures CFE/CGC - CFTC - FO qui permettront, en début d'année 2002 de mettre progressivement en place un véritable parcours de carrière à travers deux nouvelles filières :

• Exploitant Industriel
• Conducteur d'Installation.

Cet accord significatif va permettre :

• Le déblocage du P3.

• La possibilité d'accès au P1CS pour tous.

• L'allongement de la filière vers le haut avec la possibilité de passerelle entre l'Exploitant Industriel et le Conducteur d'Installation, l'évolution entre les coefficients peut se faire chaque année par l'obtention de blocs de compétences payés par des contreparties financières (cette contrepartie étant supérieure au complément de carrière) et ouvre une nouvelle voie vers le coef. 260

a) D'autre part, dans cet accord, nous avons obtenu la suppression du taux d'embauche et d'adaptation afin de démarrer directement au taux d'emploi (un effet non négligeable sur la rémunération).

b) La suppression de l'exigence du poste disponible pour accéder au P1CS 185.

c) Une nouvelle grille de fabrication (filière 100) allant jusqu'au coef. 260 ce qui facilitera les passerelles entre les Exploitants Industriels et les Conducteurs d'Installations, avec la création d'un technicien professionnel niveau 1 au coef. 225, niveau 2 au coef. 240 et niveau 3 au coef. 260.

Ce nouveau dispositif qui sera mis en place de janvier 2002 permettra aux opérateurs au coef 180 inclus d'entrer directement dans le système et d'accéder au coef. supérieur après acquisition d'un bloc de compétences dès la première année.

Les opérateurs actuellement positionnés au coef. 185 ou 195 (ayant au moins 5 ans dans ce coef. et les connaissances générales requises), rentreraient directement dans le dispositif en faisant valider les compétences qu'ils exercent dès la première année.

Exemple : Un P1CS avec des connaissances générales requises et 5 ans d'ancienneté se verrait attribuer 3 blocs de compétences dès la première année d'entrée en vigueur du système et ainsi, faire valider son passage au P2. Toutefois, le nombre de blocs validés ne pourra pas excéder le nombre d'années d'ancienneté dans le coefficient.

Cette signature va permettre à la Branche de la Métallurgie d'avoir une base de départ dans les discussions à venir. L'accord de 1975 n'intégrait pas ces nouvelles filières dans ce nouveau contexte de développement technologique. Notre accord permet l'embauche des bacs-Pro au coef. 185, voire 215 sur certains sites, tout dépend de l'expérience acquise dans la fonction métiers

L'EMBAUCHE, L'EMPLOI, L'EVOLUTION PROFESSIONNELLE FONT POUR FORCE OUVRIERE, PARTIE DE SES REVENDICATIONS PRIORITAIRES.

Annexe : Montants des contreparties financières mensuelles en francs par blocs de compétences acquis

TECHNICIEN PROFESSIONNEL DE FABRICATION 3Coefficient 260
Blocs de compétences à acquérir : 30% de l'ensemble des compétences nécessaires à l'accès au coefficient 260

TECHNICIEN PROFESSIONNEL DE FABRICATION 2Coefficient 240
Blocs de compétences à acquérir : 20% de l'ensemble des compétences nécessaires à l'accès au coefficient 260

TECHNICIEN PROFESSIONNEL DE FABRICATION 1Coefficient 225
Blocs de compétences à acquérir : 50% de l'ensemble des compétences nécessaires à l'accès au coefficient 260

EXPLOITANT INDUSTRIEL P3 - ou CONDUCTEUR D'INSTALLATIONS 3Coefficient 215
Bloc de compétences validé n° 5 :    151,57 FRF *     148,92 FRF **
Bloc de compétences validé n° 4 :    151,57 FRF *     148,92 FRF **
Bloc de compétences validé n° 3 :    151,57 FRF *     148,92 FRF **
Bloc de compétences validé n° 2 :    151,57 FRF *     148,92 FRF **
Bloc de compétences validé n° 1 :    151,57 FRF *     148,92 FRF **

EXPLOITANT INDUSTRIEL P2 - ou CONDUCTEUR D'INSTALLATIONS 2Coefficient 195
Bloc de compétences validé n° 3 :    126,33 FRF *     124,11 FRF **
Bloc de compétences validé n° 2 :    126,33 FRF *     124,11 FRF **
Bloc de compétences validé n° 1 :    126,33 FRF *     124,11 FRF **

EXPLOITANT INDUSTRIEL P1 Confirmé Spécialisé ou CONDUCTEUR D'INSTALLATIONS 1 Confirmé SpécialiséCoefficient 185 CS
Bloc de compétences validé :     192,90 FRF *      189,58 FRF **

EXPLOITANT INDUSTRIEL P1 - Coefficient 185
Bloc de compétences validé :     246,87 FRF *      242,49 FRF **

AGENT DE FABRICATION P1 - Coefficient 180
Bloc de compétences validé :    182,48 FRF *      179,35 FRF **

AGENT DE FABRICATION 2 - Coefficient 175
Bloc de compétences validé :    300,76 FRF *      295,41 FRF **

AGENT DE FABRICATION 1 - Coefficient 170
Bloc de compétences validé :    178,97 FRF *      175,95 FRF **

AGENT DE FABRICATION - Coefficient 165


* barème de la Région Parisienne
** barème de la Région Province

PROFESSIONNALISATION DES OPERATEURS
Une nouvelle étape franchie !

Au cours de la commission de suivi des signataires (FO, CGC et CFTC) qui s'est tenu le mardi 17 juin 2003, Force Ouvrière, en " capitaine ", a réussi par sa détermination a convaincre la Direction Générale que l'accord de juin 2002 devait être complété. Résultat : Une négociation s'est tenue le mardi 24 juin 2003.

Cette réunion a permis de renforcer les amarres de nos revendications sur :

* La reconnaissance des diplômes.
* Le raccourcissement des délais entre les différents coefficients.
* La simplification de l'accès aux blocs de compétence pour les plus anciens.
* La validation des acquis de l'expérience.

Après plusieurs heures de discussions houleuses, il y avait d'un côté ces pirates dans la tempête qui se dirigeaient volontairement vers les rochers pour échouer définitivement et les autres qui tiennent la vague et le vent de la négociation.
Certains mousses ont acceptés les gilets de sauvetages de Force Ouvrière pour éviter la noyade. Les dérives à bâbord n'amènent qu'aux naufrages !
Le phare réformiste de FO a permis de sauver des matelots dans la tempête et les amener à bon port. Pour les non signataires, Comment Faire Demi-Tour devant les avancées significatives de cet avenant?

Acquisition des blocs de compétence.

L'acquisition des compétences des jeunes salariés, titulaires du baccalauréat professionnel ou d'un diplôme équivalent relevant des métiers de la métallurgie et qui exercent leur activité en fabrication s'effectue de la façon suivante :

* Accès au P2 :
- Entre les coefficients 185 et 195, par la validation possible de trois blocs de compétence dans un délai de deux ans ;

* Accès au P3 :
- Entre les coefficients 195 et 215, par la validation possible de cinq blocs de compétence en trois ans.

Accès à la filière maintenance :

Les jeunes salariés titulaires d'un baccalauréat professionnel de maintenance qui sont embauchés en filière Conducteur d'installations Industrielles bénéficient d'un parcours d'intégration, d'une durée minimale de 3 ans, leur permettant d'accéder à la filière Maintenance, dés lors que des postes sont disponibles.
L'accès au coefficient 215 pourra avoir lieu dans le délai maximal d'un an après accès à la filière Maintenance dès lors qu'ils auront fait la preuve de leurs compétences à exercer.

Détection des potentiels chef d'unité :

Les salariés intéressés qui sont détectés par la hiérarchie comme ayant des capacités managériales font l'objet d'un suivi spécifique et sont formés dans la perspective de leur accès à une fonction de chef d'unité.

Connaissances générales préalables :

" Pour le salarié P1 CS, l'entrée dans le parcours professionnel conduisant au niveau EXP P3 nécessite des connaissances générales. Pour faciliter l'examen de connaissances générales et le passage des tests d'aptitude intellectuelle, l'entreprise met en place les moyens de formation permettant aux salariés de s'y préparer.
La commission de suivi réunissant les organisations syndicales signataires assure un suivi particulier de ces dispositions.
Compte tenu de leur savoir-faire et de leur expérience, les salariés âgés de pus de 50 ans sont dispensés des tests d'aptitude intellectuelle."

Validation des acquis de l'expérience :

Les différents textes législatifs et réglementaires organisant la mise en œuvre du dispositif de la validation des acquis de l'expérience pour l'obtention de titres à finalité professionnelle ou de diplômes ainsi que des certificats de qualification nationaux étant parus, la direction et les organisations syndicales se rencontreront à l'issue de la négociation interprofessionnelle pour examiner les conséquences à tirer d'un éventuel accord.

 

L'ensemble des ces mesures répond à certaines revendications de FO mais l'action n'est pas finie et nous continuerons à faire en sorte d'améliorer cet accord (désormais à quatre, avec la CFDT), tant pour les salariés les plus âgés que pour les plus jeunes. Force Ouvrière démontre une fois de plus que la pratique contractuelle et conventionnelle l'a emportée.

 

Pour gagner, faites confiance à Force Ouvrière
le syndicat réformiste toutes catégories.

  Haut de page | Accueil | Plan du site | Adhérez | Mentions légales | Crédits | Contactez-nous | FO Métaux